Fermeture de certains établissements

Les établissements soumis à l’obligation de fermeture jusqu’au 15 avril 2020

  • Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple (par exemple, les cinémas) ;
  • Centres commerciaux ;
  • Restaurants et débits de boissons (sont concernés les restaurants et bars d’hôtels, à l’exception du “room service”). Ces établissements ne peuvent donc pas accueillir de public, cependant, ils sont autorisés à maintenir leurs activités de ventes à emporter et de livraison. ;
  • Salles de danse et salles de jeux ;
  • Bibliothèques, centres de documentation ;
  • Salles d’expositions ;
  • Etablissements sportifs couverts ;
  • Musées.
  • Les établissements de plein air: stades, pistes de patinage, piscine même en plein air, les arènes, les hippodromes
  • Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple sauf pour les salles d’audience des juridictions ;
  • Magasins de vente et Centres commerciaux, sauf pour leurs activités de livraison et de retraits de commandes ;
  • Restaurants et débits de boissons, sauf pour leurs activités de livraison et de vente à emporter, le « room service » des restaurants et bars d’hôtels et la restauration collective sous contrat ;
  • Salles de danse et salles de jeux ;
  • Bibliothèques, centres de documentation ;
  • Salles d’expositions ;
  • Etablissements sportifs couverts ;
  • Musées ;
  • Chapiteaux, tentes et structures ;
  • Etablissements de plein air ;
  • Etablissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement, sauf ceux relevant des articles 9 et 10.

Les marchés couverts ou non sont désormais interdits 

La tenue des marchés, couverts ou non et quel qu’en soit l’objet, est interdite.

Toutefois, le représentant de l’Etat dans le département peut, après avis du maire, accorder une autorisation d’ouverture des marchés alimentaires qui répondent à un besoin d’approvisionnement de la population si les conditions de leur organisation ainsi que les contrôles mis en place sont propres à garantir le respect des règles sanitaires et  de sécurité. 

Obtenir une dérogation

Afin d’obtenir une dérogation et donc de maintenir son marché alimentaire, celui-ci doit répondre aux critères suivants :

  • être un marché alimentaire,
  • regrouper des producteurs de proximité,
  • respecter les mesures sanitaires (distanciation sociale et gestions barrières).

Vous pouvez solliciter une dérogation à l’adresse suivante : pref-mvs@gironde.gouv.fr

Instruction relative à l’ouverture des marchés alimentaires
Guide méthodologique pour prendre un arrêté dérogatoire d’ouverture des marchés
Schémas indicatifs de configuration des lieux et d’organisation des marchés
Configuration des lieux et organisation des marchés – illustrations

Les établissements autorisés à recevoir du public

  • les services publics restent ouverts, y compris ceux assurant les services de transport,
  • tous les établissements indispensables à la vie de la Nation: les marchés alimentaires clos ou ouverts et commerces alimentaires (y compris les Drive alimentaires), les pharmacies, les stations-services, les banques, les bureaux de tabac et distribution de la presse…,
  • tous les services de livraison de repas à domicile et les activités de ventes à emporter et de livraison,
  • les animaleries restent également ouvertes.

Par dérogation, restent également ouverts :

  • Entretien et réparation de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles.
  • Commerce d’équipements automobiles.
  • Commerce et réparation de motocycles et cycles.
  • Fourniture nécessaire aux exploitations agricoles.
  • Commerce de détail de produits surgelés.
  • Commerce d’alimentation générale.
  • Supérettes.
  • Supermarchés.
  • Magasins multi-commerces.
  • Hypermarchés.
  • Commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de boissons en magasin spécialisé.
  • Autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé.
  • Les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives.
  • Commerce de détail de carburants en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail d’équipements de l’information et de la communication en magasin spécialisé. Commerce de détail d’ordinateurs, d’unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de matériaux de construction, quincaillerie, peintures et verres en magasin spécialisé. Commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé.
  • Commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé.
  • Commerces de détail d’optique.
  • Commerce de détail d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie.
  • Commerce de détail alimentaire sur éventaires sous réserve, lorsqu’ils sont installés sur un marché, des dispositions du III de l’article 8.
  • Commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé.
  • Vente par automates et autres commerces de détail hors magasin, éventaires ou marchés n. c. a.
  • Hôtels et hébergement similaire.
  • Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée lorsqu’il constitue pour les personnes qui y vivent un domicile régulier.
  • Terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs lorsqu’ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier.
  • Location et location-bail de véhicules automobiles.
  • Location et location-bail d’autres machines, équipements et biens. Location et location-bail de machines et équipements agricoles.
  • Location et location-bail de machines et équipements pour la construction. Activités des agences de placement de main-d’œuvre.
  • Activités des agences de travail temporaire.
  • Réparation d’ordinateurs et de biens personnels et domestiques. Réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication.
  • Réparation d’ordinateurs et d’équipements périphériques.
  • Réparation d’équipements de communication.
  • Blanchisserie-teinturerie.
  • Blanchisserie-teinturerie de gros.
  • Blanchisserie-teinturerie de détail.
  • Services funéraires.
  • Activités financières et d’assurance.

Décret no 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

Restriction des horaires d’ouverture de certains commerces en Gironde

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus covid-19, Fabienne BUCCIO, préfète de la Gironde, a décidé la fermeture entre 21h00 et 5h00 des établissements exerçant les activités suivantes :

  • commerce de détail de produits surgelés ;
  • commerce d’alimentation générale ;
  • supérettes ;
  • supermarchés ;
  • magasins multi-commerces ;
  • hypermarchés ;
  • commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail de boissons en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail d’alimentation générale des stations-services ;
  • autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail alimentaire sur éventaires et marchés ;
  • commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé.

Cet arrêté n’interdit pas les activités de livraison à domicile et de vente à emporter des restaurants après 21h.

Les forces de sécurité intérieure ont en effet constaté que l’ouverture de nuit de plusieurs de ces commerces a entraîné de nombreux regroupements, sans respect des mesures de distanciation sociale, de personnes tant à l’intérieur qu’à proximité immédiate de ces établissements.

Cette mesure s’appliquera dès maintenant jusqu’au 15 avril 2020.

La préfète appelle chacun à adopter les gestes barrières et de distanciation sociale pour lutte contre la diffusion du COVID-19.

Un arrêté modificatif sera pris dans les prochains jours afin de permettre aux boutiques d’aires d’autoroute de continuer à fonctionner.

Arrêté portant restriction des horaires d’ouverture de certains commerces en Gironde dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID-19 – 23 mars 2020

Les établissements de culte

Les établissements de culte, relevant de la catégorie V, sont autorisés à rester ouverts à condition de ne pas rassembler plus de 20 personnes en leur sein et cela jusqu’au 15 avril 2020 à l’exception des cérémonies funéraires .