Brûlage des déchets verts

31 mars 2020

En raison du confinement lié à l’épidémie du coronavirus, certaines collectes de déchets verts sont interrompues dans de très nombreuses communes. Les particuliers doivent s’organiser pour stocker les déchets issus de ces travaux sur leur terrain ou bien encore de les composter ou de les broyer.

La restriction n’autorise pas à détruire les déchets par le feu (en plein air ou en incinérateur individuel), y compris les déchets produits par les parcs et jardins. Il est également interdit de jeter les déchets dans la nature.

Pour rappel, le brûlage à l’air libre des déchets verts fait l’objet d’une interdiction générale en Gironde (art. 84 du règlement sanitaire départemental / art. 16 du Réglement interdépartemental de protection de la forêt contre les incendies : « le brûlage à l’air libre des déchets verts (par opposition aux rémanents issus des travaux agricoles et forestier) produits par les particuliers, les professionnels (notamment les entreprises d’espaces verts et les paysagistes) et les collectivités locales est interdit toute l’année sur l’ensemble du territoire du département ».

Le maire ne peut donc pas déroger à cette interdiction et accorder des dérogations aux particuliers.

Le cas particulier des opérations de lutte contre le gel pour les viticulteurs

Au regard de la période, cette interdiction ne concerne pas les opérations de brûlages pour lutter contre le gel dans les cultures viticoles an raison des conditions climatiques.

Toute opération de brûlage doit être précédée d’une information préalable du Maire et du centre de secours SDIS le plus proche.

Accéder aux communiqué de presse de la Préfecture de Gironde